Skip Navigation LinksAccueil > A hum de calhau > Presentacion

« A hum de calhau » (à toute vitesse) est une méthode d'apprentissage de l'occitan-gascon en deux tomes qui est en vente dans la rubrique « comandar libes ». Elle existe également en version Internet. Vous pouvez tester la première unité en cliquant dans le menu ci-contre à gauche. Les autres unités sont accessibles moyennant un droit d'accès inférieur au prix total des deux ouvrages en version papier.

La méthode se compose de 25 unités d'apprentissage – treize dans le premier tome et douze dans le second.

Cet outil est destiné à un public diversifié. Il fera acquérir l'usage oral et écrit du gascon aux débutants qui commencent véritablement à zéro. Il structurera également les connaissances de ceux qui ont une pratique lacunaire de la langue : ceux qui comprennent sans vraiment parler, ceux qui parlent sans savoir écrire… Il saura aussi rafraîchir les connaissances de ceux qui n'ont pas eu une pratique suffisante pendant un certain temps.

« A hum de calhau » peut également être utilisé comme support pédagogique des cours aux adultes.

L'apprenant dispose, parmi les ouvrages de la collection « Utís » de l'ensemble des outils qui lui seront nécessaires pour mener à bien son apprentissage. Il est ainsi recommandé de faire l'acquisition du Diccionari elementari occitan-francés francés-occitan (gascon) dans un premier temps, puis du Dictionnaire français-occitan (gascon) en deux tomes pour les plus avancés. La méthode A hum de calhau s'appuie également sur la Nouvelle grammaire abrégée du gascon dont l'acquisition permettra à l'apprenant d'aller plus loin sur certains points précis auxquels il est fait référence dans le cours de l'ouvrage. Le Répertoire des conjugaisons occitanes de Gascogne de Michel Grosclaude et Gilabèrt Nariòo sera également d'un grand secours, en particulier pour ceux qui souhaitent retrouver les conjugaisons particulières d'une région précise.

Par ailleurs, il est fortement conseillé d'associer l'utilisation de la méthode A hum de calhau à celle du DVD audio Apprends-moi le gascon, notamment pour les personnes n'ayant pas d'interlocuteur avec lequel elles pourront pratiquer le gascon quotidiennement. Ce logiciel permet en effet à ceux qui n'ont pas de lien social avec la langue de la parler régulièrement et de travailler l'oralisation.

Le lecteur qui souhaitera connaître mieux la situation du gascon dans l'ensemble occitan se refèrera à la page 7 de la Nouvelle grammaire abrégée du gascon, disponible aux éditions Per Noste.

Cette méthode est strictement linguistique ; elle n'apporte donc que peu d'éléments en matière culturelle et historique. Il est recommandé de la compléter par la lecture d'ouvrages tels La Gascogne, témoignages sur deux mille ans d'Histoire de Michel Grosclaude – dans la même collection –, l'Histoire de Béarn de Dominique Bidot-Germa, Michel Grosclaude et Jean-Paul Duchon – disponible chez Per Noste – ainsi que le Mem'Oc, abrégé de culture occitane, disponible au CRDP de Midi-Pyrénées.

Vous trouverez également sur ce site à la rubrique « telecargaments » différents logiciels qui complèteront votre apprentissage, vous pourrez écouter des extraits d'œuvres en gascon, des enregistrements audio, des courts-métrages, faire des exercices interactifs, commander des ouvrages…

Chaque unité reprend une structure identique :

  • le haut de la page précise les objectifs avec un dessin humoristique de présentation du thème qui sera abordé ;
  • suivent quelques consignes courtes, et une partie plus ludique qui pourra être exploitée en fin d'étude de l'unité ;
  •  on trouve ensuite une bande dessinée que vous pouvez écouter en cliquant sur le menu du bas. Il est le même que sur tout appareil. L'avant dernier bouton permet de faire apparaître le texte ou d'écouter en aveugle avec des numéros dans les bulles. Le dernier bouton permet de faire apparaître la traduction française. Il convient dans un premier temps d'écouter plusieurs fois le dialogue. Il est primordial à ce stade de suivre rigoureusement la consigne et notamment de ne pas chercher à lire le texte écrit du dialogue, sans quoi de nombreuses confusions de lecture risquent de s'installer : en effet, le code de lecture du français est très différent de celui de l'occitan, et il est contreproductif de vouloir lire de but en blanc sans en avoir acquis les clés. Il convient donc dans un premier temps de faire plusieurs écoutes sans support autre que l'image avec des numéros dans les bulles, même si vous ne comprenez pas tout. Une fois que vous aurez écouté et répété le dialogue phrase par phrase, vous pourrez alors visualiser le texte en cliquant sur l'avant dernier bouton « muishar los dialògues » ;
  • le texte du dialogue est également plus bas, ainsi que le lexique expliqué ou traduit, quelques remarques concernant la prononciation qui reprennent les erreurs les plus couramment commises par les apprenants. Il est recommandé de cacher cette partie tant qu'on n'a pas fini l'étude du dialogue avec la bande dessinée, au-dessus. La phonétique y est indiquée grâce à l'Alphabet phonétique international dont vous trouverez la clé à la fin. Vous trouverez pour finir une activité qui vous permettra de découvrir par vous-même une partie essentielle de la leçon de grammaire qui suit ;
  • la suite est consacrée à la leçon de grammaire qu'il vous faudra apprendre, aux exercices oraux d'abord puis écrits. Les exercices sont autocorrectifs. Il vous suffit de cliquer sur la loupe pour obtenir la correction si votre réponse n'est pas juste. Pour les parties enregistrées, il vous suffira de cliquer sur le petit CD pour les entendre

Il est bien sûr recommandé d'effectuer les exercices de la façon la plus complète et la plus rigoureuse possible pour bénéficier pleinement de l'apport de chaque unité.

On pourra utiliser les chants soit en fin d'unité, soit pour se ménager des moments de pause plus ludiques. Pour aborder les chants, il convient d'abord de les écouter sans lire les paroles, d'essayer de comprendre le plus possible de mots ou de morceaux de phrases, puis de les écouter une seconde fois en lisant les paroles, enfin de se reporter à la traduction pour éclaircir les passages difficiles. On pourra pour finir essayer de les chanter, voire de les apprendre par cœur, ce qui sera toujours productif.